L’affacturage, combien ça coûte ?

Le factor se rémunère au travers de deux types de commissions :

  • La commission d’affacturage qui couvre les frais de gestion et de tenue de compte : recouvrement, lettrage et l’assurance-crédit si elle est incluse au contrat, ainsi que, (uniquement la gestion du poste clients pour les contrats confidentiels).
    Elle dépend principalement :
    • Du chiffre d’affaires confié au factor
    • Du nombre de factures et avoirs
    • Du nombre de clients
    • De la qualité de la clientèle du vendeur
    • De la situation financière du vendeur
  • La commission de financement. Elle correspond à l’avance de trésorerie faite par le factor. Son calcul se base sur le taux Euribor 3 Mois additionné au spread, lui-même dépendant du chiffre d’affaires de l’entreprise ainsi que de sa situation financière.

Contrairement aux idées reçues qui laissent penser que l’affacturage est onéreux, les entreprises y ayant recours ne payent pas plus cher que pour un crédit court terme ou une solution d’escompte ou de Dailly. C’est d’ailleurs ce qui explique son incroyable essor ces dernières années.

Pourquoi ?

Le principe même de l’affacturage : les factors proposent à leurs clients une variété de services en plus du financement comprenant : la gestion du poste clients (gestion des règlements, recouvrement,...), une couverture contre les impayés. La tarification du factor doit donc être rapportée à l’ensemble des services rendus par ce dernier. La pratique montre donc qu’une entreprise combinant tous ces services auprès d’un seul acteur (le factor) payera moins cher qu’en ayant recours à plusieurs prestataires (banque, assureur-crédit, cabinet de recouvrement).

Le recours à l’affacturage permet aussi à l’entreprise d’économiser des coûts de gestion du poste clients puisque dans la plupart des cas, celle-ci est confiée au factor. Cela d’autant plus que le factor parvient généralement à raccourcir la durée de règlement des factures de plusieurs jours par ses relances et ses actions de recouvrement, diminuant ainsi le besoin en fonds de roulement.

Enfin, ces dernières années, la concurrence accrue entre les factors a permis de diminuer les frais et commissions, rendant cet outil encore plus abordable dans la gestion courante d’une entreprise.

Pour en savoir plus sur l’affacturage et avoir accès à de la documentation détaillée, rendez-vous sur le site de l’ASF