Actualités International 6 leviers pour accélérer

International

Factures et paiements : 6 leviers pour accélérer votre développement à l'international

Sur plus de 4 millions d'entreprises françaises, seules 125 000 exportent vers l'étranger (soit 3 % - source : INSEE-Douanes). Au-delà des raisons géopolitiques et économiques, les entreprises françaises sont freinées dans leur projet d'export par certains risques, comme celui des impayés. Les solutions d'affacturage dédiées à l'export peuvent lever ces freins. Le point avec Laëtitia Aparicio, responsable de marché export et du développement des partenariats Factofrance.

Levier #1 : durer à l'export !

« Premier enjeu, et non le moindre, notamment pour les TPE-PME : il faut pouvoir transformer l'essai et faire durer son activité à l'international. Selon une étude IPSOS, 1 entreprise sur 4 arrête son activité export au bout d'un an. » précise Laëtitia. Se développer à l'étranger nécessite un fort besoin en fonds de roulement pour l'entreprise. « Le financement du poste clients constitue une solution robuste et pérenne pour y arriver », argumente-t-elle.

En effet, l'affacturage transforme les factures clients en trésorerie et accompagne ainsi le développement de l'entreprise au rythme de son activité. « C'est une solution de financement à la fois solide, puisqu'elle repose sur les factures qui sont déjà un actif de l'entreprise, et très souple, car elle n'a pas de plafond », explique Laëtitia. Une solution d'autant plus flexible que cette délégation du poste clients peut être mise en place à n'importe quel moment du développement à l'international.

Levier #2 : être sûr d'être payé

« Ne pas être réglé est la première crainte des entreprises qui se lancent à l'international », explique Laëtitia Aparicio. Une méfiance compréhensible quand on sait que 1/4 des entreprises connaissent une défaillance pour cause d'impayés. « Plus on s'éloigne d'un environnement familier comme celui de son pays, plus ce risque grandit ». L'assurance-crédit, comprise dans les solutions de factoring export, permet de sécuriser ce risque d'impayé. « Lorsqu'une de nos entreprises clientes approche un prospect étranger, nous disposons de l'information nécessaire pour lui garantir (ou non) la couverture du risque d'impayé sur ce futur client », détaille Laëtitia. De quoi se prémunir et se lancer dans l'aventure rassuré !

Levier #3 : être payé dans les temps

« À l'international, il n'y a pas de réglementation commune encadrant les délais de paiement », indique Laëtitia. « Cela peut être très contrasté d'un pays à l'autre ». Pour cette raison, Cofacrédit, département de Factofrance spécialisé dans l'affacturage export, publie un baromètre répertoriant les habitudes de délais de règlements par pays. « Ces données sont directement issues de l'expérience quotidienne de nos équipes de recouvrement ». La bonne connaissance des pratiques locales en matière de paiement est en effet déterminante pour sécuriser son développement à l'étranger. Un recouvrement ciblé et dans la langue du débiteur permet d'accélérer le paiement des factures. Grâce aux relances amiables réalisées avant l'échéance des factures, les éventuels litiges sont détectés très en amont pour limiter les impacts sur la trésorerie. « Nos agents de recouvrement sont natifs des principaux pays relancés. Chacun maîtrise au moins 3 langues et les pratiques commerciales locales. Cela nous permet une efficacité optimale dans nos actions de recouvrement », conclut Laëtitia. Un atout qui fait la différence.

Levier #4 : développer son activité sur le Grand Export

« Les us et coutumes qui ne nous sont pas familières peuvent générer de la crainte et de la complexité pour les entreprises, notamment les TPE et PME, qui souhaitent exporter », note Laëtitia. « Plus on s'éloigne de nos frontières et plus il est difficile de trouver les bons partenaires. Nos 45 ans d'expérience nous permettent d'accompagner nos clients dans plus de 100 pays à travers le monde ».

Bien que méconnus, les atouts des solutions d'affacturage export sont de plus en plus plébiscités par nos clients. Notre activité Export et International a ainsi cru de 26 % en 2018.

Laëtitia Aparicio responsable de marchÈ export et du développement des partenariats Factofrance

Levier #5 : éviter le risque de change

Comment gérer la multiplicité des devises ? Comment se protéger des variations des taux de change ? Il existe des solutions de couverture contre le risque de change, généralement proposées par les banques. « Cette prestation peut également être adossée à notre solution d'affacturage export, à la demande de l'exportateur.», précise Laëtitia. « Cette prestation devrait être de plus en plus sollicitée avec le Brexit et le retour à la Livre, surtout quand on sait que le Royaume-Uni est dans le TOP 5 des pays d'exportation des entreprises françaises ».

Levier #6 : étendre le financement aux modes de règlements spécifiques à l'export

Même si le virement bancaire est le moyen de règlement le plus courant, d'autres modes de règlement peuvent-être utilisés comme la lettre de crédit, le RIBA en Italie ou des chèques Pagare en Espagne. Ces moyens de règlement peuvent être intégrés dans une solution d'affacturage export. « Nous avons une équipe dédiée en charge des encaissements export, qui permet un traitement rapide et fiable de tous les types de règlements étrangers » conclut Laëtitia.